Search

Ces 10 médicaments contre le Covid-19 disponibles d'ici quelques semaines en Europe

La Commission européenne a délivré, ce samedi, une liste de 10 médicaments qui recevront très vite les autorisations pour lutter contre le coronavirus. Cinq d'entre eux seront mis sur le marché avant la fin de l'année 2021. 
L'Union européenne a rendu publique la liste des 10 médicaments bientôt autorisés contre le Covid-19 sur la base de recommandations scientifiques indépendantes. 

La Commission européenne a indiqué que cette liste se concentrait sur les traitements qui devraient être autorisés et donc disponibles sur le marché européen prochainement. Ces médicaments seront alors disponibles pour tous les Européens dès validation par l'Agence européenne des médicaments.

La liste présentée par l'Union européenne 

Anticorps monoclonaux antiviraux (les plus efficaces dans les premiers stades de l'infection) : 
  • Ronapreve, une association de deux anticorps monocolonaux casirivimab et imdevimab de Regeneron Pharmaceuticals et Roche. Xevudy (sotrovimab) de Vir Biotechnology et GlaxoSmithKline. 
  • Evusheld, une combinaison de deux anticorps monoclonaux tixagevimab et cilgavimab de AstraZeneca.

Antiviraux oraux (à utiliser le plus rapidement possible après l'infection) :  
  • Molnupiravir de Ridgeback Biotherapeutics et MSD. 
  • PF-07321332 de Pfizer. 
  • AT-527 de Atea Pharmaceuticals et Roche. 

Immunomodulateurs (pour traiter les patients hospitalisés) : 
  • Actemra (tocilizumab) de Roche Holding. 
  • Kineret (anakinra) du suédois Orphan Biovitrum. 
  • Olumiant (baricitinib) d'Eli Lilly. 
  • Lenzimulab de Humaningen. 

Durant la présentation de ces médicaments, les experts de l'UE ont rappelé que le meilleur moyen de lutter contre le Covid-19 restait la vaccination. Mais avec ces médicaments, les Européens se donneront bientôt des armes supplémentaires de lutter efficacement contre le coronavirus. 

Trois médicaments dans les semaines à venir 

Commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, a également indiqué que ces médicaments allaient très vite arriver sur le marché européen alors que l'UE avait déjà lancé des négociations auprès des laboratoires pour des commandes de masse. "Notre objectif est d'autoriser au moins trois médicaments dans les semaines à venir et peut-être deux autres avant la fin de l'année, ainsi que d'aider les États membres à y avoir accès le plus rapidement possible". 

82 traitements à des stades avancés de développement clinique ont été proposés aux experts européens qui n'en ont donc retenu que 10 pour le moment.

Publié le 23/10/2021     L'INDEPENDANT